Le Réveil Lozère 29 novembre 2017 à 08h00 | Par Reveil Lozère

Alerte retraite

Interview de Jacques Dufrechou, président de la SNAE (section nationale des anciens exploitants agricoles) à la FNSEA.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © DR

Où en sommes-nous actuellement concernant le versement d’une retraite minimum égale à 75 % du Smic pour une carrière complète pour les non salariés agricoles ?
La section nationale des anciens exploitants s’est battue pour que soient respectés les engagements de François Hollande alors qu’il était candidat à la présidentielle concernant le versement d’une retraite minimum égale à 75 % du Smic net.
Afin de garantir ce niveau de pension, la loi portant réforme des retraites du 20 janvier 2014, publiée au Journal officiel du 21 janvier 2014, a été l’occasion de plusieurs mesures de revalorisation en faveur des petites retraites agricoles.
Parmi ces mesures, l’une d’elles est entrée en application en 2015 ; elle crée un complément de RCO permettant d’atteindre 75 % du Smic net sur trois ans pour les chefs d’exploitation à carrière complète : 73 % au 1er janvier 2015, 74 % au 1er janvier 2016 et 75 % au 1er janvier 2017.
Depuis son entrée en vigueur en 2015, la revalorisation du complément différentiel est versée au mois de novembre, prenant en compte les dix premiers mois de l’année.

 

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1436, du 30 novembre 2017, en page 2.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Dans le cadre de son enquête, mise en œuvre principalement dans les magasins de la grande distribution, la DGCCRF a réalisé 5 387 contrôles dans 4 871 établissements, dont 605 étaient en anomalie sur l’encadrement des promotions.

indique la DGCCRF dans le bilan 2019 publié le 28 juillet. La majorité de ces anomalies concernaient une annonce de taux de réductions supérieur à 34 %.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui