Le Réveil Lozère 12 janvier 2016 à 08h00 | Par Le Réveil Lozère

Aides animales, vous pouvez faire les demandes

La campagne 2016 de télédéclaration pour toutes les demandes d’aides animales a démarré début janvier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les éleveurs de chèvres et de brebis devront faire leur télédéclaration avant le 1er février.
Les éleveurs de chèvres et de brebis devront faire leur télédéclaration avant le 1er février. - © Le Réveil Lozère

Les éleveurs de bovins allaitants ABA, laitiers ABL, de veaux sous la mère et de veaux bio VSLM ont jusqu’au 17 mai. Aucun formulaire ne sera envoyé par la DDT de Lozère aux éleveurs. Les demandes d'aides s’effectueront par télédéclaration sur Télépac.
Ovins et caprins
Les éleveurs de chèvres et de brebis devront faire leur télédéclaration entre le 1er janvier et le 1er février pour l’AO et l’AC. Pour avoir accès à l’aide ovine (AO), il faut au moins 50 brebis et respecter un critère minimum de productivité de 0,4 agneau vendu par brebis et par an. Après le dépôt de la demande, il est possible de remplacer au maximum 20 % de l’effectif engagé par des agnelles nées au plus tard le 31 décembre 2015. Les remplacements (et non pas uniquement les diminutions d’effectifs) doivent être signalés à la DDT au plus tard dans les dix jours calendaires. Cette année, l’aide ovine se compose de quatre parties : une aide de base qui est ajustée à l’enveloppe disponible soit 15,25 euros en 2015 ; deux euros pour les 500 premières, avec transparence Gaec ; une majoration de trois euros pour les éleveurs en contractualisation ou en vente directe ; une majoration de six euros pour les nouveaux éleveurs ou ceux engagés sous signe officiel de qualité. Pour l’aide caprine (AC), il faut au minimum 25 chèvres éligibles. Elles doivent être correctement localisées et identifiées, et avoir mis bas au moins une fois au 11 mai de cette année. Cela peut être aussi une femelle âgée au moins de un an et qui est maintenue sur l’élevage pendant la période de détention entre le 2 février et le 11 mai. Comme pour l’aide ovine, après dépôt de la demande, il est possible de remplacer au maximum 20 % de l’effectif engagé par des chevrettes nées au plus tard le 31 décembre 2015. Les renouvellements doivent être signalés à la DDT au plus tard dans les dix jours calendaires. L’aide d’environ 14 euros est plafonnée à 400 chèvres avec transparence Gaec. Comptez également une majoration de trois euros pour les éleveurs caprins adhérents au code mutuel des bonnes pratiques en élevage caprin ou formés au guide des bonnes pratiques d’hygiène.

La suite dans le Réveil Lozère, page 5, édition du 14 janvier 2016, numéro 1342.

Pratique
Toutes les demandes sont à faire sur telepac.agriculture.gouv.fr. Toutes les notices d’informations des aides 2016 sont consultables sur le même site.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

La marque Sud de France sera étendue à l’ensemble du territoire de la grande région.

Carole Delga, présidente de la région LRMP, à l’occasion des dix ans de la marque.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui