Le Réveil Lozère 10 janvier 2017 à 08h00 | Par Le Réveil Lozère

Aides animales : faites les demandes

La campagne de télédéclaration pour toutes les demandes d’aides animales a démarré début janvier. Pour les éleveurs allaitants et laitiers, le calendrier du dépôt des demandes d’aides s’étend jusqu’au 15 mai.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’aide aux bovins laitiers est attribuée en fonction du nombre de vaches laitières au moment de la demande.
L’aide aux bovins laitiers est attribuée en fonction du nombre de vaches laitières au moment de la demande. - © Stéphane Leitenberger

Les éleveurs de chèvres et brebis devront faire leur déclaration entre le 1er janvier et le 31 janvier 2017. La période de détention obligatoire (PDO) de cent jours commence au 1er février jusqu’au 11 mai 2017. Les éleveurs bovins allaitants, laitiers, de veaux sous la mère et de veaux bio  disposent d’une période plus longue pour effectuer leur demande, jusqu’au 15 mai. La PDO de six mois commence le lendemain du jour de la déclaration. Aucun formulaire ne sera envoyé par la DDT aux éleveurs, les déclarations se feront uniquement sur Télépac. L’aide aux bovins laitiers (ABL) est attribuée en fonction du nombre de vaches laitières au moment de la demande. Il n’est pas fait référence au nombre de veaux nés. Dès le lendemain de la déclaration, 30 % des vaches peuvent être remplacées par des génisses de plus de huit mois). Il faut garder ce nombre au moins pendant six mois. Le montant, à peu près 35 euros, correspondra au total de l’enveloppe (95 millions d’euros) divisé par le nombre de parts éligibles. Attention, une vache ne peut être primable qu’une seule fois par campagne.

La suite dans le Réveil Lozère, page 3, édition du 12 janvier 2017, numéro 1392.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le 23 juillet dernier, les députés de la majorité ont piétiné leur propre loi. Ils ont assumé, sans sourciller, de ratifier le Ceta autorisant les importations de viandes canadiennes issues de bovins nourris aux farines animales… après avoir voté, quelques mois auparavant, une loi interdisant toute commercialisation, en France, de produits “pour lesquels il a été fait usage de produits vétérinaires ou d’aliments pour animaux non autorisés par la réglementation européenne”.

rappelle le berceau des races à viande du Grand Massif central dans un communiqué daté du 17 septembre où les responsables appellent à la mobilisation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui