Le Réveil Lozère 13 mai 2020 à 09h00 | Par P. Olivieri

Agrolab’s : analyses non-stop

Le laboratoire interprofessionnel d’analyses laitières a poursuivi son activité sur ses trois sites dont celui d’Aurillac, avec un dispositif allégé pour les analyses de paiement à la qualité du lait.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Agrolab's a poursuivi ses activités d'analyses laitières pendant la crise sanitaire.
Agrolab's a poursuivi ses activités d'analyses laitières pendant la crise sanitaire. - © Costie Pruilh

« Toute la chaîne d’activité a été maintenue », affirme Chantal Cor, présidente d’Agrolab’s, la structure qui rassemble désormais les laboratoires interprofessionnels d’Aurillac (ex-Lial MC), d’Auch et Clermont-Ferrand.
Conformément aux recommandations et accords du Cniel, l’interprofession laitière nationale, le protocole d’analyses pour le paiement à la qualité du lait a été allégé mais seules les analyses butyriques et lipolyse ont été suspendues en avril. Deux critères dits optionnels qui n’influent pas sur la qualité sanitaire du lait, précise d’emblée la présidente en ajoutant que la traçabilité ascendante est cependant toujours assurée avec des contrôles aléatoires sur les citernes : si un échantillon ressort positif aux inhibiteurs sur l’une d’elles, « on remonte jusqu’au producteur concerné » par cette présence d’antibiotiques.

 

Article à lire dans le Réveil Lozère n°1557, du 14 mai 2020, en page 7.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

La réforme de la Pac qui va arriver l’année prochaine est pour moi un rendez-vous crucial. Si on arrive à réorienter les aides de la Pac vers l’agriculture du futur, on peut baisser énormément les pesticides.

a affirmé la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili au micro de France Inter le 23 juillet.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui