Le Réveil Lozère 03 mai 2017 à 08h00 | Par Actuagri

Afdi se mobilise auprès des candidats aux législatives

Sous le slogan « des fermes, pas des firmes », Afdi* lance une campagne de sensibilisation pour mettre l’agriculture au cœur des priorités de l’Aide publique au développement, dont le montant et les orientations seront votés par le Parlement dans la future loi de finances.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Gérard Renouard, président de l’Afdi.
Gérard Renouard, président de l’Afdi. - © Gabriel Omnès

En vue des législatives, l’association Afdi met en place une campagne de communication pour sensibiliser les futurs députés à la nécessité de donner à l’agriculture une place plus importante dans l’Aide publique au développement (APD). Le montant de cette dernière sera en effet voté par les parlementaires dans la loi de finances. Or, l’agriculture familiale, qui emploie 40 % de la population active dans le monde en permettant de lutter contre le chômage, l’exode rural et l’émigration économique, n’a bénéficié en 2015 que de 9 milliards d’euros, soit 4,5 % de l’APD mondiale. Les agriculteurs représentent toujours deux tiers des personnes mal nourries dans le monde. Ce sont ces enjeux que des délégations d’Afdi rappelleront aux candidats aux élections législatives qui auront lieu les 11 et 18 juin 2017.

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1408, du 4 mai 2017, en page 7.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Le loup n’est plus une espèce en voie de disparition. Nous faisons du lobbying à Bruxelles avec la Finlande pour le sortir de la liste des espèces en voie de disparition.

a affirmé Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture devant le congrès des Jeunes agriculteurs, le 6 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui