L'Anjou Agricole 08 août 2019 à 11h00 | Par AA

Afdi Pays-de-la-Loire s'investit en République Démocratique du Congo

L'association Afdi (Agriculteurs français développement international) Pays-de-la-Loire noue un nouveau partenariat avec une association qui soutient des femmes victimes de violences de guerre dans l'Est de la RDC, République démocratique du Congo.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Mercredi 31 juillet, à Angers. De gauche à droite : Evelyne Lokéka (épouse de Pierre Lokéka, RDC), Marietta Mérieau (présidente d'Afdi Pays-de-la-Loire) ; Maryse Cognée et Jean-François Cognée (président d'Afdi Maine-et-Loire) ; Pierre Lokéka (interlocuteur d'Afdi en RDC) et son fils Georgio ; Bertrand Métayer (animateur Afdi) ; Claude Bourdin, coordinateur international de Dialogue entre agriculteurs ; Denis Bannier (Afdi Mayenne).
Mercredi 31 juillet, à Angers. De gauche à droite : Evelyne Lokéka (épouse de Pierre Lokéka, RDC), Marietta Mérieau (présidente d'Afdi Pays-de-la-Loire) ; Maryse Cognée et Jean-François Cognée (président d'Afdi Maine-et-Loire) ; Pierre Lokéka (interlocuteur d'Afdi en RDC) et son fils Georgio ; Bertrand Métayer (animateur Afdi) ; Claude Bourdin, coordinateur international de Dialogue entre agriculteurs ; Denis Bannier (Afdi Mayenne). - © AA

Déjà impliquée depuis longtemps au Burkina-Faso et, plus récemment, en Tunisie, Afdi Pays-de-la-Loire lance un nouveau partenariat, cette fois avec des partenaires de l'Est de la République démocratique du Congo (RDC), une région marquée par la guerre et l'insécurité. La province du Sud Kivu, frontalière du Rwanda, a subi des conflits à répétition depuis le milieu des années 90, qui ont laissé des traces dans la population féminine. Victimes de viols et mutilations, ces femmes se retrouvent   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Anjou Agricole

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Dans le cadre de son enquête, mise en œuvre principalement dans les magasins de la grande distribution, la DGCCRF a réalisé 5 387 contrôles dans 4 871 établissements, dont 605 étaient en anomalie sur l’encadrement des promotions.

indique la DGCCRF dans le bilan 2019 publié le 28 juillet. La majorité de ces anomalies concernaient une annonce de taux de réductions supérieur à 34 %.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui