Le Réveil Lozère 12 décembre 2017 à 08h00 | Par Copage

À la découverte des bassins de rétention autoroutiers

La visite de bassins de rétention a été réalisée par la Dir du Massif central.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Travaux d’étanchéité d’un bassin secteur Banassac-Canilhac.
Travaux d’étanchéité d’un bassin secteur Banassac-Canilhac. - © Copage

Natura 2000 est un réseau européen d’espaces naturels identifiés pour leur qualité, leur rareté ou leur fragilité des espèces animales qu’ils abritent. Leur diversité fait la richesse des sites Natura 2000 dont celui du « Vallon de l’Urugne » qui couvre une superficie de 578 hectares situés sur les communes de Saint Saturnin de Tartaronne, La Canourgue, La Tieule et Banassac-Canilhac. Ce site a la particularité d’abriter une diversité d’espèces telles que les chauves-souris, l’écaille chinée (papillon), l’écrevisse à patte blanche et la loutre. Il est aussi composé d’une mosaïque importante d’espaces naturels : pelouses calcaires à orchidées, pentes rocheuses calcaires, hêtraies calcicoles, sources pétrifiantes… Ces habitats rares et de petites surfaces sont très vulnérables et sont le gage d’une bonne qualité des eaux.

 

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1438, du 14 décembre 2017, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Dans le cadre de son enquête, mise en œuvre principalement dans les magasins de la grande distribution, la DGCCRF a réalisé 5 387 contrôles dans 4 871 établissements, dont 605 étaient en anomalie sur l’encadrement des promotions.

indique la DGCCRF dans le bilan 2019 publié le 28 juillet. La majorité de ces anomalies concernaient une annonce de taux de réductions supérieur à 34 %.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui