Le Réveil Lozère 07 novembre 2017 à 08h00 | Par Sophie Chatenet

À l’écoute des éleveurs d’Auvergne-Rhône-Alpes

La fédération nationale bovine a entamé sa tournée des régions. Première étape jeudi dernier, à Aubière, où les éleveurs d’Auvergne-Rhône-Alpes ont balayé de nombreux sujets.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Sophie Chatenet

C’est à domicile, que le président de la FNB, Bruno Dufayet a convié, jeudi dernier, les éleveurs de la section régionale bovine Auvergne-Rhône-Alpes. Quelques semaines après la clôture du Sommet de l’élevage, les producteurs se sont retrouvés à Aubière, dans le Puy-de-Dôme, pour échanger sur la conjoncture, les perspectives, et plus globalement sur l’état d’esprit qui règne actuellement dans les cours de ferme. Avec tout d’abord des nouvelles moins sombres que l’an dernier. « Sur le maigre, la conjoncture est meilleure. Contrairement aux rumeurs distillées ici et là par certains opérateurs, le marché italien est porteur pour la filière française », souligne Bruno Dufayet. Dans l’Ain, l’Allier, la Loire ou dans le Cantal… les éleveurs témoignent d’une situation plus favorable, même si comme le constate, Jean-Marie Fabre, éleveur dans le Cantal : « les cours sont certes plus satisfaisants que l’an dernier, mais nous sommes a minima en termes de rentabilité pour les systèmes d’exploitation ». Un sentiment partagé par Christophe Jardoux, éleveur dans l’Allier : « Aujourd’hui, sur le JB, on devrait être au-dessus des prix actuels ».

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1433, du 9 novembre 2017, en page 6.

En Occitanie

La FRB Occitanie-Paca accueillera la tournée régionale de la FNB le 7 décembre à Toulouse. En présence des sections bovines départementales, elle abordera l’avancement de la démarche Éleveur et Engagé.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Ce début octobre, le pastoralisme vit un grand moment à Ax-les-Thermes, en Ariège. La reconnaissance demandée des surfaces pastorales dans toutes les politiques publiques est un enjeu primordial pour ces territoires

A expliqué Christine Valentin, présidente de l’association des chambres d’agriculture du massif central (Sidam).