Le Réveil Lozère 11 octobre 2017 à 08h00 | Par Sophie Chatenet

93 000 visiteurs et un potentiel de développement encore important

Place forte du monde de l'élevage à l'échelle nationale, européenne et internationale, le Sommet de l'élevage, qui a fermé ses portes vendredi à Clermont-Ferrand, confirme son attractivité en frôlant la barre des 100 000 visiteurs. Un record.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Au pôle ovin, Stéphane Travert a échangé avec la présidente de la FNO et les acteurs de la filière. Au menu : développement de la production mais aussi prédation.
Au pôle ovin, Stéphane Travert a échangé avec la présidente de la FNO et les acteurs de la filière. Au menu : développement de la production mais aussi prédation. - © Sophie Chatenet

2017 restera dans les annales comme l'une des éditions les plus réussies du Sommet de l'élevage. Une réussite d'abord par l'envergure du plateau d'exposition proposée (1 463 exposants répartis sur 78 000 m² de stands), réussie aussi par le spectacle inégalé des concours et présentations animales organisés dans l'enceinte prestigieuse du Zénith. Attirés par ce programme de choix, les visiteurs ne s'y sont pas trompés en participant en masse à cette 26e édition. En trois jours, ils ont été 93 000 à déambuler dans les allées du salon, soit 5 000 de plus qu'en 2016. De quoi donner le sourire au président du Sommet, Jacques Chazalet : « Le professionnalisme et la convivialité du Sommet ont fait la différence. C'est désormais, un carrefour d'affaires international indéniable ». C'est d'ailleurs au niveau international que les organisateurs situent le potentiel de développement de l'événement. La perspective de la construction de la deuxième halle (voir encadré), confirmée en début de semaine, par le président de Région, devrait faciliter ce développement.

 

 

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1429, du 12 octobre 2017, en page 3.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Le 23 juillet dernier, les députés de la majorité ont piétiné leur propre loi. Ils ont assumé, sans sourciller, de ratifier le Ceta autorisant les importations de viandes canadiennes issues de bovins nourris aux farines animales… après avoir voté, quelques mois auparavant, une loi interdisant toute commercialisation, en France, de produits “pour lesquels il a été fait usage de produits vétérinaires ou d’aliments pour animaux non autorisés par la réglementation européenne”.

rappelle le berceau des races à viande du Grand Massif central dans un communiqué daté du 17 septembre où les responsables appellent à la mobilisation.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui