Le Réveil Lozère 11 juillet 2018 à 10h00 | Par Le Réveil Lozère

65 % des exploitations de l’UE ont moins de 5 ha

Sur les 10,3 millions d’exploitations agricoles dans l’UE, 65 % ont moins de 5 ha et 3 % 100 ha ou plus (sur quelque 50 % de la SAU), selon les résultats provisoires de la dernière enquête (2016) sur la structure du secteur publiés le 28 juin par Eurostat.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

4 millions d’exploitations ont une production standard inférieure à 2 000 € et ne génèrent que 1 % de la production économique totale de l’agriculture. Le tiers des exploitations de l’UE se trouve en Roumanie où près de 92 % d’entre elles ont moins de 5 ha.
Les 7 % d’exploitations de 50 ha ou plus occupent 68 % de la SAU. On les trouve plus généralement au Luxembourg (52 % du total national), en France (42 %), au Royaume-Uni (39 %) et au Danemark (35 %).
Un peu plus de la moitié du chiffre d’affaires de l’UE réalisé dans l’agriculture provient de France, d’Allemagne, d’Italie et d’Espagne.
11 % des chefs d’exploitation de l’UE ont moins de 40 ans, alors que 32 % sont âgés de 65 ans ou plus. La profession d’agriculteur est dominée par les hommes. Seulement 29 % des chefs d’exploitation de l’UE étant des femmes (23 % des jeunes femmes).
Par ailleurs, le Parlement européen a approuvé le 3 juillet l’accord inter-institutionnel obtenu le 11 avril sur une proposition de règlement concernant les « statistiques intégrées sur les exploitations agricoles ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

La procédure de réouverture du marché chinois à la viande bovine française continue à un rythme effréné avec l’agrément de quatre établissements français.

annonce le ministère de l’Agriculture. Il s’agit notamment de deux abattoirs, un du groupe Bigard situé à Feignes dans le Nord, et un de l’entreprise Elivia au Lion-d’Angers dans le Maine-et-Loire.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui