Le Réveil Lozère 10 juillet 2019 à 09h00 | Par Le Réveil Lozère

2e pilier : Matignon veut redonner la gestion des aides surfaciques à l'État

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Lors de la dernière réunion trimestrielle État-Régions le 27 juin à Matignon, le Premier ministre aurait exprimé sa volonté de « faire revenir vers l'État la gestion de la totalité des aides surfaciques », regrette le vice-président délégué de Régions de France, François Bonneau. En clair, les aides surfaciques du 2e pilier (ICHN, Maec, bio) seraient retirées de l'autorité de gestion des régions, qui conserveraient par exemple les aides à l'investissement. « Nous contestons cette position présentée comme un arbitrage, et qui pourrait devenir une décision », réagit François Bonneau. Le président de la Région Centre-Val-de-Loire critique un schéma « inefficace » et un « très mauvais signe sur la volonté du gouvernement en matière de décentralisation ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

En bref
Prochaine brève

5 brève(s) » voir toutes
la phrase de la semaine

Nous souhaitons que tous les territoires classés en cercle 1, caractérisés par une présence permanente des loups et de foyers de prédation conséquents, bénéficient des mesures renforcées tant pour la protection des troupeaux que pour les interventions sur la population de loups telles que proposées dans le cadre de la révision du plan loup.

écrivent les organisations membres du Caf Loup (FNSEA, JA, FNO, FNB, FNC et APCA) dans un courrier envoyé au Premier ministre le 4 juillet.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui