Le Réveil Lozère 10 janvier 2018 à 08h00 | Par Aurélie Pasquelin

2018, une année marquée par le développement du numérique

Conformément à la tradition, les chambres consulaires de Lozère ont présenté leurs vœux lundi 8 janvier à Mende. L’occasion pour les acteurs économiques du département de présenter leurs projets pour cette nouvelle année.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Christine Wills-Morel, préfète de la Lozère, Thierry Julier, président de la CCI, Christine Valentin, présidente de la chambre d’agriculture et Florence Vignal, présidente de la CMA.
Christine Wills-Morel, préfète de la Lozère, Thierry Julier, président de la CCI, Christine Valentin, présidente de la chambre d’agriculture et Florence Vignal, présidente de la CMA. - © Aurélie Pasquelin

« En Lozère, les actions communes de nos chambres consulaires sont de plus en plus nombreuses. C’est important dans notre petit département que le monde économique travaille ensemble, car c’est le meilleur gage d’efficacité », a déclaré Christine Valentin, présidente de la chambre d’agriculture de Lozère, lundi dernier au cours des vœux interconsulaires. Une cérémonie menée par les trois chambres consulaires du département (chambre des métiers et de l’artisanat, chambre de commerce et d’industrie et chambre d’agriculture) qui a permis à chaque président de s’exprimer sur l’année qui commence. Représentante du monde agricole, Christine Valentin a pu mettre l’accent sur « deux phénomènes contradictoires : la mise en cause permanente de l’élevage et de la consommation de viande et en même temps un engouement considérable pour le “manger local”. » « En Lozère, l’activité agricole repose essentiellement sur l’élevage, a-t-elle rappelé. Aussi les attaques dont cette activité est la cible nous interpellent beaucoup. En effet, le bien-être animal, souvent cité pour dénigrer l’élevage, est le premier souci des éleveurs. »

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1442, du 11 janvier 2018, en page 4.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

En mars 2018, la collecte de lait de vache retrouve le niveau de l’an passé (+0,3 % contre +2,6 % en février). Les conditions hivernales relativement rudes (pluie, neige, froid) ont retardé la pousse de l’herbe et la sortie des vaches au pâturage. En mobilisant plus longtemps les stocks fourragers, la hausse saisonnière de la collecte a été réduite.

a indiqué le 18 mai le service statistique du ministère de l’Agriculture (Agreste).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui