Le Réveil Lozère 21 mars 2018 à 10h00 | Par Aurélie Pasquelin

2018, année de changements

La coopérative tenait son assemblée générale vendredi 16 mars à Aumont-Aubrac. Malgré une baisse du nombre de vaches inséminées, la structure a toujours des adhérents fidèles.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Au centre Mathieu Saint-Blancat, directeur de Lozère insémination et Gilles Chanial, président de la coopérative.
Au centre Mathieu Saint-Blancat, directeur de Lozère insémination et Gilles Chanial, président de la coopérative. - © Aurélie Pasquelin

Intervenant sur tous le département et ses alentours, Lozère insémination organisait, vendredi 16 mars, ses assemblées générales ordinaires et extraordinaires à Aumont-Aubrac. « Nous tenons cette année une assemblée générale extraordinaire pour nous mettre en conformité avec l’arrêté ministériel du 28 avril dernier », explique Mathieu Saint-Blancat, directeur de la structure. Des changements juridiques donc qui n’ont que peu d’impact sur la coopérative en elle-même. À noter tout de même, une modification du nombre de personnes siégeantes au conseil d’administration qui était compris entre 12 et 18 et qui sera dorénavant de 10 à 18 personnes. Un « ajustement qui devrait donner plus de latitudes au conseil et à la coopérative » pour Mathieu Saint-Blancat.

Baisse du nombre de vaches inséminées
Suite à l’assemblée générale extraordinaire de la coopérative, les personnes présentes ce vendredi matin ont pu assister à l’assemblée générale ordinaire et aux résultats financiers de la structure. Sur l’exercice 2016‑2017, le chiffre d’affaires est en baisse de 1,8 % par rapport à l’année précédente.

 

Suite de l'article à lire dans le Réveil Lozère n°1452, du 22 mars 2018, en page 5.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. Le Réveil Lozère se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Cette rencontre d’échanges est préparatoire à la réunion de toutes les filières autour du Premier ministre au milieu de mois.

a indiqué Jérôme Agostini, directeur du Cniv (le comité des interprofessions viticoles) alors qu’il était reçu par Stéphane Travert.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui